Spécial Saint Valentin : L’impact des réseaux sociaux dans notre vie de tous jours

Les réseaux sociaux sont connus comme des plateformes où les internautes partagent toutes sortes de contenus.

Mais sommes-nous conscients du fonctionnement et de l’impact dans nos vies des réseaux sociaux ?

Connaissiez-vous les différentes catégories des internautes qui interagissent sur les réseaux sociaux ?

Vous aurez ces réponses en lisant dans cet article spécialement rédigé pour vous en ce jour spécial.

Les types d’internautes

Les catégories d’utilisateurs que nous pouvons citer sont :

  • Full Web : ils sont tout le temps en ligne et fouillent constamment les réseaux sociaux et autres sites à la recherchent d’information à partager sur la toile,
  • Utilisateurs « aspirants » : ces types d’utilisateurs ont une utilisation des outils d’internet à une fréquence moyenne voire faible
  • Communicator : ce type de profil qui aiment partager leurs expériences et sont des références en matière de source fiable, ils font partie des plus grands consommateurs sur la toile aussi,
  • Influenceur : les utilisateurs de cette catégorie sont très suivis sur la toile et ils peuvent être très redoutables sur la manipulation de l’information pour les personnes qui les suivent,
  • Autres : dans cette catégorie, nous pouvons classer les cybercriminels, les cybers terroristes, entre autres…..

Les actions entreprises sur la toile

Comme toute chose dans la vie, les réseaux sociaux constituent une partie positive comme négative.

Cela nous permet de les diviser en deux catégories :

Les actions jugées positives :

Les actions jugées positives ont un certain impact solidaire sur la communauté. Cet impact de solidarité est dispersé sur les actes suivants :

  • aider des personnes dans le besoin : depuis quelques temps les phénomènes d’entrepreneurs sociaux ont vraiment gagné le cyberespace et ces gens font vraiment un travail remarquable pour apporter un élan de solidarité au sein de la communauté.

Par exemple,  c’est le cas de Dior GUEYE plus sous le pseudo de Dior SENEGAL et Sophie Gueye dont l’une fait la promotion des entrepreneurs de l’écosystème tandis que l’autre soutient un élan de solidarité pour les enfants malades.

  • alerter sur des phénomènes qui dégradent la nature, la scène politique et autres : constituer des activistes et des personnes très engagés pour la défense de leurs convictions c’est le cas de Bentaleb SOW connu sous le pseudo de BEN.

Les actions jugées négatives  :

Dans cette phase et surtout la phase qu’il faut se méfier, ici les responsables ont qu’un seul but et c’est de faire du mal aux maximums personnes que possible comme :

  • les actes cybercriminel : ingénierie sociales, hacking : ces phénomènes ne cessent de faire des victimes car beaucoup d’internautes ne sont pas sensibiliser sur les dangers en ligne,
  • Fakenews : diffusion de fausses informations sur la toiles et cela peut avoir un impact sur la suite des événements en rapport avec cette publication,
  • et tout forme d’actions qui nuisent les internautes.

A travers ces quelques lignes vous comprendrez que les réseaux sociaux ne sont pas totalement néfaste pour nous, mais juste connaitre son périmètre et savoir qui suivre et qui approcher.

Total
1
Shares
4 comments
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

article précédent

Sur internet rien n’est gratuit

article suivant

VPN : Les Sénégalais à l’assaut des VPN

Related Posts